Approche Systémique

L'Approche Systémique peut être considérée comme un cadre conceptuel, méthodologique et pratique, qui permet à tout un chacun de savoir comment mieux se positionner et communiquer efficacement, dans les différents systèmes humains dans lesquels il se trouve impliqué. L'Approche Systémique n'est donc pas une technique de thérapie, mais une façon de communiquer en ayant un champ de vision large plutôt qu'étriqué !

Compte tenu de la variété des types d'implications, dans lesquels se trouvent les travailleurs sociaux, l'Approche Systémique constitue un outil idéal, pratique et concret, pour gérer leur communication et leurs interventions quotidiennes, auprès des individus et des systèmes humains qu'ils rencontrent (les systèmes humains rencontrés ne se limitant pas aux seules familles !).

L'Approche Systémique est née à l'issue de la seconde guerre mondiale. Wiener, ingénieur américain, ayant travaillé sur l’efficacité des chars antiaériens à partir des applications du concept de feed-back, a créé après la deuxième guerre mondiale la "Cybernétique".

Ludwig Von Bertallanfy, biologiste, créait en parallèle la "Théorie générale des systèmes".

C'est la mise en commun, entre autres, de leurs travaux qui a donné lieu à l'approche systémique.

L'Approche Systémique a développé alors les concepts de système, sous-système, interaction circulaire, rétroaction ou feed-back, homéostasie etc...

Initialement l’Approche Systémique n’a donc rien à voir avec le domaine des sciences humaines et des secteurs éducatifs et sociaux !

L'Approche Systémique fut la première discipline à avoir comme objet d'étude non pas un domaine particulier comme les différentes disciplines scientifiques traditionnelles mais un domaine concernant en fait toutes les disciplines scientifiques, celui de la structure, de l'organisation et des processus.

Très rapidement les différentes disciplines scientifiques, physique, mathématiques, biologie etc... ont intégré les concepts de l'Approche Systémique dans leur domaine.

C'est Grégory Bateson dans les années 50 qui le premier a perçu l'intérêt de l'utilisation des concepts systémiques  dans les sciences humaines, et qui les a utilisé pour les appliquer au phénomène de communication humaine (Mental Research Institute de Palo Alto).

Dès lors, l'appellation "Approche Systémique" n'a été pratiquement plus employée que dans le domaine des sciences humaines et de la communication appliquée.

En complémentarité avec les repères théoriques et conceptuels traditionnels, l'Approche Systémique est devenue, au cours des vingt dernières années, un outil théorique et pratique pour les professionnels des secteurs éducatifs, sanitaires et sociaux, leur permettant d'appréhender concrètement les dimensions interactives, micro et macro sociologiques de leurs réalités professionnelles.

L'Approche Systémique, en tant qu'outil de compréhension et d'action sur les systèmes humains, propose des repères conceptuels accessibles et des moyens pratiques concrets, qui permettent au travailleur social de se sentir mieux "armé" pour faire face à ces multiples interpellations, tout en restant à sa place et dans son rôle éducatif, social ou de soin.

 

Une révolution épistémologique et pragmatique dans les sciences humaines.

L'Approche Systémique dans les sciences humaines a pour ainsi dire révolutionné la vision et la compréhension des relations humaines :

  • En passant d'un regard non contextualisé sur le "symptôme" à un regard où il est replacé dans son contexte.
  • En passant du concept d'inadaptation ou de pathologie (quand un comportement observé n’est pas replacé dans son contexte) au concept d’adaptation (quand le comportement observé est replacé dans son contexte).
  • En passant d'une compréhension linéaire et causale inductrice de jugement et de coalition, à une compréhension circulaire et interactive, inductrice de pertinence et de neutralité relationnelle.
  • En passant d'une gestion des relations humaines professionnelles fondées sur les seuls conditionnements éducatifs culturels et familiaux, inductrice de conflits et d'agressivité, à une gestion méthodologique et rigoureuse dans son processus qui laisse toute liberté pour l'expression de "l'humanité".
  • En passant de la recherche du coupable dans les crises familiales, à une compréhension des processus relationnels et transgénérationnels en jeu.
  • En passant des pratiques professionnelles éducatives dans lesquelles les parents étaient laissés à l'écart, à des pratiques professionnelles où les parents sont invités à devenir des partenaires éducatifs.
  • En passant de pratiques éducatives et sociales parasitées par les valeurs personnelles du professionnel à des pratiques dans lesquelles ce dernier devient plus conscient de son rôle, de son statut et des délimitations de son intervention.
  • En passant de pratiques avec lesquelles le professionnel met le projecteur exclusivement sur le fonctionnement des personnes ou des familles rencontrées (sans s'interroger sur son interaction avec la ou les personnes) à des pratiques dans lesquelles il prend en compte l'influence de sa propre communication auprès des personnes et des systèmes rencontrés.
  • En passant de pratiques à partir desquelles le professionnel cherche moins à changer les personnes qu'à changer sa propre façon d'être en relation avec elles.
  • En passant de pratiques à partir desquelles le professionnel cherche moins à faire disparaître à tout prix le symptôme, qu'à en comprendre le sens et la fonction positive dans le contexte où il se produit.
  • En passant de pratiques où le professionnel tente de "vendre" ses solutions aux personnes à des pratiques où il les accompagne pour trouver leurs propres solutions.

Aller plus loin

Pour mieux connaître notre travail, nous vous proposons de découvrir nos publications, livres et vidéos.
Retrouvez également tous les professionnels formés à la Thérapie Brève Enfant Gigogne® dans notre annuaire.